Histoire

L'histoire du Coupé Corrado Volkswagen

Histoire

Milieu des années 1980, la grande vague des sportives de gamme moyenne comme la célébrissime Golf GTI atteint son paroxisme. En pleine période de révolution automobile tant au niveau moteur avec l'avènement de l'injection, qu'au niveau des chassis avec une nette amélioration des tenues de route, Volkswagen décide de retenter l'expérience du coupé sportif.

Coupé sportif VW, première approche

Le premier essai d'entré dans le cercle des sportives remonte aux années 1970. Ce premier essai sera concrétisé par la Volkswagen/Porsche 914. Cette voiture, à moteur arrière au design proche des Fiat X1/7, restera très confidentielle. Aujourd'hui elle fait la joie des collectionneurs car elle est rarissime, mais ne possède pas l'aura des autres sportives d'antant par son absence de passé sportif.

Coupé sportif VW, deuxième essai

Le second essai de coupé sportif, cette fois moins ambitieux, sera confié à Karmann qui réalisera sur la base du chassis de la Golf 1 le Sirroco. Ce coupé à destination du grand public ne parvient pas à se démarquer, il reste dans l'ombre de la Golf 1 qui remporte tous les suffrages des automobilistes.

Coupé sportif VW, troisième essai : Le Corrado

Le troisième essai se situe dans un contexte similaire à celui du Sirocco. Cette fois c'est la Golf 2 qui est en haut de l'affiche, mais la concurrence s'est glissée entre temps dans la vague GTI : il faut changer de créneau. VW souhaite se démarquer et retenter l'expérience d'un coupé sportif.
L'objectif est recalculé, ce sera un coupé de luxe qui devra aller chercher le marché Porsche.

VW confie à nouveau le projet à Karmann, qui pour notre plus grand bonheur réalise une voiture racée, élégante, avec une tenue de route qui aujourd'hui encore fait palir certaines voitures dites modernes : le Taïfun futur Corrado.

Coté moteur VW essaye le coup de poker avec un traditionnel bloc 1.8l mais suralimenté par un compresseur (hormis la Lancia Hp Volumex ce procédé avait été mis sous l'établi depuis bien longtemps). Et tant qu'à faire original, VW présente un compresseur spécial : le G60 en spirale. Les performances sont acceptables, mais pas comparables à celles des Porsches d'époque. Le prix est excessivement élevé, aux alentours de 200000FF environ, et ce à tel point qu'en France ce modèle ne se vend quasiment pas. Aujourd'hui encore il reste méconnu du grand public, pour notre plus grand bonheur...

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site