Aileron

Le becquet intégré dans le hayon arrière du Corrado sort et rentre électriquement en fonction de la vitesse. Il provoque une nette diminution de la portance à l'arrière, et ce, particulièrement à vitesses élevées. Le becquet se relève à :

120 km/h pour les modèles Allemand et Français

80 km/h pour les modèle Belge

70km/h pour les modèle luxenbourg et U.S

ensuite il s'abaisse à 20 km/h. Mais ce mouvement de sortie et de rentrée peut également être déclenché manuellement par actionnement d'une touche à gauche sous le tableau de bord

Le développement de formes de carrosseries à l'aérodynamique avantageuse nécessite, outre l'obtention d'un faible Cx, des valeurs de portance minimales. Il est important que cette exigence soit satisfaite pour obtenir un comportement routier optimal également à vitesses élevées. Jusqu'à présent, les parties frontales et arrière des véhicules étaient équipées de dérivateurs d'air ou d'arêtes de décollage. Il s'agissait alors, notamment à l'arrière, de toujours trouver un compromis entre le Cx et la portance. Or, le becquet arrière, qui se relève en fonction de la vitesse, assure aussi bien une faible portance qu'un Cx minimal dans toutes les conditions de conduite rapide.

 

 

 

 

 

 

 

Courbe supérieure: becquet AR en position normale

Courbe inférieure: becquet AR sorti

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'unité de commande provoque la sortie et la rentrée du becquet arrière. Les positions finales respectives des crémaillères sont commandées par deux micro-contacteurs.

 Becquet arrière rentré

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le moteur de commande entraîne le pignon par le biais d'un engrenage, ce qui provoque le déplacement en sens opposé des crémaillères, qui, suivant le sens de rotation du moteur, sortent ou rentrent. Les tubes de guidage sont clipsés dans le carter en plastique et les câbles accrochés aux crémaillères. Les deux micro-contacteurs sont placés l'un au-dessus de l'autre. Un thermo-contacteur, installé dans le moteur de commande, met ce dernier hors circuit en cas de surchauffe.

Becquet arrière sorti

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le fonctionnement est le suivant :
Les crémaillères sortent ou rentrent suivant le sens de rotation du pignon, ce qui entraîne les câbles et provoque également la sortie ou la rentrée des supports mobiles. En position finale, le micro-contacteur concerné met le moteur de commande hors circuit, ce qui assure que soit atteinte avec précision la position finale du becquet.

 

Les supports mobiles assurent la sortie et la rentrée du becquet arrière.

Les enveloppes de guidage des supports mobiles sont vissées sur le contour extérieur du hayon arrière par les vis de fixation des plaques d'étanchéité. Les câbles enrobés de matière plastique sont guidés respectivement dans un tube et, dans le prolongement, à l'intérieur des enveloppes de guidage. Chaque extrémité de câble est accrochée à l'entraîneur du support mobile par un oeillet.

Le fonctionnement est le suivant :
Lorsque les crémaillères sortent, les câbles poussent les supports mobiles vers l'extérieur jusqu'au point de contact des micro-contacteurs. Le becquet arrière est alors relevé. Lorsque les crémaillères rentrent, les câbles ramènent les supports mobiles en position repos jusqu'au point de contact des micro-contacteurs. Le becquet arrière est alors rentré.

Appareil de commande

Bouton

Unité de commande (moteur)

Le fonctionnement est le suivant :

 

Lors de la mise en circuit de l'allumage, la tension de la borne 15 est appliquée à la borne 12 de l'appareil de commande qui est mis en marche.

Pendant le trajet, le transmetteur de vitesse placé dans le compteur transmet constamment des signaux de tension à l'appareil de commande. Celui-ci les analyse et, à une vitesse de 120 +ou- 3 km/h, commute de la borne 14 à la borne 5 et de la borne 7 à la borne 2. Le moteur de commande reçoit ainsi de la tension du micro-contacteur 1 et il est relié à la masse par la diode. Le moteur se met en marche, le micro-contacteur 2 se ferme et assure la liaison à la masse jusqu'à ce que le micro-contacteur 1 s'ouvre et mette hors circuit le moteur.

A une vitesse de 20 +ou- 3 km/h, l'appareil de commande commute de la borne 14 à la borne 2 ainsi que de la borne 7 à la borne 5. Le moteur reçoit ainsi de la tension du micro-contacteur 2 et tourne dans le sens opposé.

Attention : Le becquet arrière peut être sorti et rentré manuellement par actionnement de la touche. Après un temps de sécurité de 12 +ou- 2 sec, l'appareil de commande met hors circuit le processus de sortie et de rentrée du becquet même lorsque la position finale n'a pas été atteinte.

 

Schéma électrique de l'aileron

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site